Imprimer

[mercredi 31 mars 2010 01:00]

Personnages étonnants  :  David : la vie de l'homme sous le regard de Dieu (8)

par André BOST 

« Tu es cet homme-là ! » Pourquoi as-tu méprisé la parole de l'Eternel alors que je t'ai tout donné ?
II Samuel 12.7

 

Calvin disait que l'étude des Ecritures, la Bible, nous permet de nous comprendre nous-mêmes et de comprendre le monde... Avec les récits bibliques qui parlent de David, nous sommes servis !
 
 

David, le chevalier sans peur, mais pas sans reproches ! Une figure tellement symbolique qu'on l'a revêtue au cours des âges de tant de qualités qu'il en devient éblouissant : figure du Messie complet !
David, le « bien-aimé »: un jeune berger, le plus jeune de sa fratrie, le petit qui affronte le géant Goliath dans un combat homérique... David, le terrible guerrier, chef de bande sans aucune pitié pour les villages philistins : la population est passée au fil de l'épée. C'est le Herem, l'interdit : tout pour l'Eternel et aucun butin pour les vainqueurs. On pourrait penser aujourd'hui à quelques « seigneurs de guerre » dont nous parlent les informations !
La Palestine vit une époque chaotique : les Pharaons hittites perdent de l'influence sur Canaan. Les « peuples de la mer » (Philistins = Palestine) conquièrent les rivages de la Méditerranée et créent des cités-états indépendantes tandis que les nomades (Hébreux) qui circulent entre les cités cananéennes se sédentarisent peu à peu.
Ces Hébreux viennent de prendre une importante décision politique : « il nous faut un roi (mélèq en hébreu) pour nous diriger et nous conduire à la guerre ». Des razzias d'un village sur un autre pour piller et s'enrichir sur le dos des voisins ennemis (au Moyen-Age, c'était pareil en Europe... Et maintenant ?).
Saül sera le premier mélèq à la suite du débat entre ceux qui veulent un roi et ceux qui préfèrent une fédération de tribus sans chef mais dont l'Eternel est le roi.
Saül roi, ce n'est pas Louis XIV ! Il laboure lui-même son champ, comme un maire de village à la campagne. David lui succédera, d'abord roi sur le sud (Juda), puis sans doute sur l'ensemble. Cela se passait autour de l'an mille avant JC.
Relisez les textes des deux livres de Samuel : vous y trouverez la vie avec ses joies, ses problèmes… et Dieu, au centre !
En famille : querelles entre frères et sœurs, question d'héritage. Coups de foudre. Adultère. Fils contre père. Mariage stérile. Douleur écrasante de la mort d'un enfant...
En société : générosité et vengeance, vendetta même ! Ruse pour faire valoir son droit. Tromperie pour gagner sa vie. Colère. Cruauté. Repentance. Mépris et amitié. Amour entre deux hommes... Haine ou respect pour le rival. Traîtrise... Exilé pourchassé ; réfugié plus ou moins bien accueilli.
David, musicien et poète, berger et prêtre de son peuple. Fin politique, il organise la centralisation des tribus, faisant d'un village perché sur la montagne : Jébus – Jérusalem, un centre politique et religieux.
Comprendre notre monde qui ressemble à celui de David. Nous sommes souvent comme David avec des faces lumineuses et des faces sombres. Sur cette vie veille l'amour de Dieu, sa colère aussi. Et David avance, sans cesse en dialogue avec l'Eternel. Il est accompagné !
Nous sommes accompagnés, nous aussi... dans les heures de notre vie, bonnes et mauvaises.

© Réveil - Lire la Bible - Avril  2010